Lina, Katharina et leur petit miracle - SellmerDiers
0
Votre panier 0 Articles | 0,00
SellmerDiers

Nous sommes extrêmement heureux de vous présenter Lina et Katharina, qui partageront leur histoire sur la façon dont elles ont eu leur fille Mila à l’aide d’insémination avec un donneur de sperme.

Je m’appelle Lina, j’ai 28 ans et je viens d’Allemagne. En 2015, j’ai fait la connaissance de ma femme Katharina, 33 ans. Fin 2016, nous avons emménagé ensemble, nous avons eu un chien et nous nous sommes mariés en 2018. Nous avons rapidement convenu que nous voulions avoir des enfants ensemble – parce que pourquoi on nous refuse ce bonheur simplement parce que nous sommes deux femmes?

La première chose que nous avons choisie a été de nous marier, parce que nous savions que le chemin vers l’adoption serait alors plus facile.

Bien sûr, ce n’est pas la seule raison pour laquelle nous avons choisi de nous marier.

La « loi sur l’ascendance»* est malheureusement très dépassée en Allemagne, ce qui signifie que la mère qui n’était pas enceinte doit adopter l’enfant après sa naissance, même si les deux mères sont mariées.

Quelques mois après notre mariage, nous avons commencé à préparer notre plan et notre grand souhait d’avoir un enfant. Il n’y avait aucun doute que c’était ma femme Katharina qui allait porter le bébé parce qu’elle est plus âgée que moi.

Nous avons recherché sur Internet des informations sur diverses cliniques proposant l’insémination en Allemagne, au Danemark, aux Pays-Bas, etc.

Contrairement qu’au Danemark, il existe des différences juridiques en Allemagne pour l’insémination / insémination artificielle et comme les autorités ne communiquent pas sur cette méthode de manière très transparente, nous avons décidé de le faire au Danemark. En raison des critiques positives, nous avons rapidement décidé d’essayer de réaliser nos rêves avec l’aide de SellmerDiers.

Nous avons examiné les différentes options proposées par SellmerDiers (si le donneur doit être ‘No ID-release’, si l’enfant peut recevoir les informations du donneur à l’âge de 18 ans ou si le donneur s’engage déjà à une réunion si l’enfant le souhaite. Nous avons choisi la 3ème option parce que nous voulons donner à notre enfant la possibilité de rencontrer son donneur. C’est bien sur la décision de notre fille si elle souhaite rencontrer son donneur ou pas.

Alors maintenant, nous nous sommes assis et en train de regarder les différents donneurs et nous avons rapidement trouvé un donneur qui nous avons aimé. Son texte sur ses motivations pour devenir donneur nous a fait une grande impression et c’était très émouvant.

Ensuite, nous avons contacté la clinique. C’était très simple et le personnel était vraiment sympathique et compétent. Les éventuels problèmes ont été rapidement clarifiés par le personnel, des conversations téléphoniques ont eu lieu, etc.

Lorsque tous les tests, échographies en rapport avec l’ovulation, etc. ont été terminés (ceux-ci ont été effectués dans une clinique en Allemagne), nous sommes allés au Danemark en janvier 2019. Tout au long de notre voyage, nous avons été soutenus par notre famille et nos amis.

Sur le chemin du Danemark, nous avons contacté la clinique, qui nous a donné rendez-vous le lendemain. Lorsque nous sommes arrivés à la clinique le lendemain, nous avons été accueillis par un personnel vraiment accueillant. Tout a été préparé et le personnel a de nouveau expliqué en détail comment la procédure serait effectuée (en allemand). Le personnel a répondu à toutes nos questions, nous étions donc constamment au courant de ce qui allait se passer et nous nous sentions sincèrement en sécurité.

Ma femme a été inséminée avec succès et 14 jours après elle a pris un test de grossesse, qui était positif. C’était incroyable qu’elle soit tombée enceinte du premier coup!

Nous comprenons que c’est un miracle et que beaucoup n’ont malheureusement pas cette chance.

Notre petite fille, Mila, est née en octobre 2019.

L’adoption de notre fille s’est également bien déroulée, ce qui signifie que nous sommes maintenant tous les deux les parents officiels de notre fille Mila.

Nous tenons à remercier la clinique et SellmerDiers pour avoir réalisé notre rêve et nous avoir aidés à créer notre petit miracle. Sur les cinq unités de sperme achetées, il en reste quatre et nous espérons donner un jour à notre petite Mila un frère ou une sœur.

Dès que notre fille commencera à comprendre sa constellation familiale, nous lui dirons ouvertement comment nous l’avons eue. Nous répondrons à ses questions et nous souhaitons être ouverts sur la situation – comment cela va se passer, seul le temps peut le dire. Nous pensons que de telles situations devraient être décidées individuellement par les parents.

Merci à Lina et Katharina d’avoir partagé leur belle histoire avec nous. Vous pouvez écrire un commentaire sur le post ici ou suivre le couple sur Instagram ici et ici.

* Il s’agit d’une loi allemande qui réglemente la parentalité biologique et judiciaire. Si deux femmes décident d’avoir un enfant ensemble, la mère qui porte l’enfant devient automatiquement la mère de l’enfant. Le partenaire devra adopter l’enfant avant qu’elle ne devienne également un parent légal.

Laisser un commentaire
Top
Rechercher nom du donneur Quitter la recherche